Absente

Megan Abbott

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Benjamin Legrand

Enquête dans les bas fonds hollywoodiens par la nouvelle « reine du roman noir ».

7 octobre 1949. Jean Spangler, actrice de second plan, embrasse sa fille et quitte sa maison pour un tournage de nuit dans un studio hollywoodien. Personne ne la reverra jamais. Les seules choses qu’elle laisse derrière elle : un sac à main trouvé dans un parc voisin, une étrange note, et beaucoup de rumeurs sur de supposées aventures avec des stars de cinéma et quelques maffieux. L’affaire, délicate et sensible, puisque des acteurs comme Kirk Douglas s’y trouvèrent mêlées, fut confiée à l’unité de police qui quelque temps plus tôt avait été en charge de celle du Dahlia Noir. Les résultats furent tout aussi décevants, et la mystérieuse disparition de Jean Spangler ne fut jamais résolue.

Ce fait divers réel qui longtemps défraya la chronique américaine a inspiré à Megan Abbott ce formidable roman, dans lequel, à la manière de James Ellroy, elle reprend un à un les fils de l’affaire pour nous en proposer une explication aussi surprenante que convaincante.

Elle met en scène Gil « Hop » Hopkins, attaché de presse en pleine ascension, qui, à l’époque de sa disparition, avait « couvert » l’affaire pour le studio où travaillait Jean Spangler, s’arrangeant pour que la réputation de celui-ci reste intacte. Pris à parti deux ans après les faits par une amie de Jean, qui l’accuse d’avoir voulu taire la vérité pour protéger des personnes haut placées dans le monde du spectacle, Gil, autant par peur du scandale que pour apaiser sa conscience, décide de reprendre l’enquête. Celle-ci se transformera vite en descente aux enfers dans les bas-fonds d’Hollywood, là où toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.

 

Megan Abbott est née à Détroit. Elle vit à New York. Absente est son premier roman publié en France.

ISBN : 978-2-35584-029-6 • Format : 14 x 22 cm • Nombre de pages : 272 • Prix public : 16,25 euros • Mise en vente : 15 novembre 2009 • Interforum : 422 032 / Prix, dates de parution, éléments techniques, couvertures, photos et crédits non contractuels

La presse en parle

« Megan Abbott : une conteuse hors pair, doublée d’une artiste au feu sacré. Cette femme est destinée au panthéon des auteurs de romans noirs. Peut-être même ira-t-elle plus loin encore. »
James Ellroy.

« Sans aucun doute la voix la plus originale de sa génération. »
Laura Lippman

« Si Megan Abbott écrit encore quelques livres de ce calibre, elle prétendera au trône de la meilleure styliste depuis Raymond Chandler. »
Eddie Muller.

« Peu de romans sont à même de vous briser le cœur, et encore moins de romans noirs. Celui-ci m’a mis en pièces. La vision poétique et noire de Megan Abbott, son évocation de la sombre réalité hollywoodienne sont littéralement poignants. »
Ken Bruen.

Commentaires