La Religion

Tim Willocks

Traduit de l'anglais par Benjamin Legrand

« Étourdissant. Un voyage en enfer superbement maîtrisé. » James Ellroy

« Un roman éclatant, puissant, brutal, poétique : un triomphe littéraire. » The New York Times

James Ellroy a transfiguré le thriller, Stephen King a réinventé le roman d’horreur. Avec La Religion, Tim Willocks renouvelle le roman historique.

Mai 1565. Malte. Le conflit entre islam et chrétienté bat son plein. Soliman le Magnifique, sultan des Ottomans, a déclaré la guerre sainte à ses ennemis jurés, les chevaliers de l’ordre de Malte. Militaires aguerris, proches des templiers, ceux-ci désignent leur communauté sous le vocable de « la Religion ». Alors qu’un inquisiteur, arrive à Malte afin de restaurer le contrôle papal sur l’ordre, l’armada ottomane s’approche de l’archipel. C’est le début d’un des sièges les plus spectaculaires et les plus durs de toute l’histoire militaire. Dans ce contexte mouvementé, Mattias Tanhauser, mercenaire et marchand d’armes, d’épices et d’opium, accepte d’aider une comtesse française, Carla La Penautier, dans une quête périlleuse. Pour la mener à bien, ils devront affronter les intégrismes de tous bords, dénouer des intrigues politiques et religieuses, et percer des secrets bien gardés.

Sur fond de conflits et de mystères religieux, cet ouvrage follement romanesque et d’une érudition sans faille témoigne d’un sens de l’intrigue remarquable. En explorant la mystérieuse histoire des chevaliers de l’ordre de Malte, Tim Willocks, porté par une langue aussi intense que réaliste, évoque autant Alexandre Dumas qu’Umberto Eco. Un classique immédiat.

 

Tim Willocks est né en 1957. Grand maître d’arts martiaux, il est aussi chirurgien, psychiatre, producteur et écrivain. Scénariste, il a travaillé avec Steven Spielberg et Michael Mann. Souvent comparé à James Ellroy ou Norman Mailer, il est l'auteur de six romans, parmi lesquels Bad City Blues (Éditions de L’Olivier, 1999). Il vit en Irlande.

 

ISBN : 978-2-35584-014-2 • Format : 14 X 22 cm • Nombre de pages : 630 • Prix public : 23 euros • Mise en vente : mars 2009 • Interforum : 398574   / Prix, dates de parution, éléments techniques, couvertures, photos et crédits non contractuels

La presse en parle

"Follement romanesque"
Le Canard enchainé

"Tim Willocks envoûte par son écriture puissante, poétique, pleinement rendue par une superbe traduction."
Le Monde diplomatique

"Un récit résolument tourmenté, érudit et crépusculaire." "Le lecteur est emporté par une multitude de scènes obsédantes, écrites par le fils caché de James Ellroy et d'Umberto Eco."
Télérama

"Vision panoptique des évènements, art du point, puissance hypnotique de l'intrigue, poésie de l'évocation, imagination cruelle et souriante."
Le Monde
- Daniel Rondeau

Commentaires