Une certaine vérité

David Corbett

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Pierre Szczeciner

Poétique, romantique et brutal : un thriller exceptionnel
qui explore la face cachée de la politique étrangère américaine.

1994. Jude McManus a 17 ans lorsque son père, un flic de Chicago, meurt dans des circonstances mystérieuses. Son cadavre est retrouvé dans les eaux d’un lac alors qu’il vient d’être accusé de corruption avec ses deux collègues, Bill Malvasio et Phil Stroke. Suicide pour échapper au scandale ? Noyade accidentelle ? L’affaire ne sera jamais résolue. Jude décide de fuir la ville et s’engage dans l’armée. 2004. République du Salvador. Dans un pays rongé par la pauvreté, la corruption et le crime, Jude McManus retrouve par hasard Bill Malvasio. Installé au Salvador pour échapper à la justice de son pays, celui-ci demande à Jude de retourner à Chicago pour retrouver Phil Stroke. Toujours hanté par la disparition et les péchés de son père, Jude y voit l’occasion de faire toute la vérité sur le passé. Mais, comme l’a justement écrit Oscar Wilde, la vérité est rarement pure et jamais simple, et Jude va vite se retrouver aux prises avec une affaire d’État.

Avec un réalisme ébouriffant et une attention peu commune portée à ses personnages, David Corbett capture dans ce thriller d’une rare envergure toute la beauté et le désespoir d’un pays où « la cruauté de la vie est la façon dont Dieu vous rappelle qu’il existe ».


David Corbett a été pendant plus de quinze ans détective privé dans l’une des plus grandes agences de San Francisco avant de devenir avocat et de se consacrer à la défense des cas sociaux. Une certaine vérité est son premier roman publié en France. Il a été élu meilleur thriller de l’année par le
Washington Post.
 

978-2-35584-200-9 • Format : 14 x 22 cm • Nombre de pages : 500 • Prix public : 21 euros • Mise en vente : septembre 2013
Interforum : 551 769 / Prix, dates de parution, éléments techniques, couvertures, photos et crédits non contractuels

La presse en parle

« Un très grand livre, que l’on dévore sans perdre une seule seconde de la première à la dernière page. C’est à la fois fort et bouleversant, éloquent et nécessaire – en bref, une lecture indispensable. » Michael Connelly

Commentaires