Snuff

Chuck Palahniuk

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Claro

Quand l’auteur de Fight Club s’attaque à l’obsession de notre société pour la pornographie.

Cassie Wright, star du porno sur le retour, a décidé de terminer sa carrière sur un coup d’éclat : se faire prendre devant les caméras par six cents hommes au cours d’une seule nuit. Dans les coulisses, les heureux élus attendent patiemment leur tour. Parmi eux les numéros 72, 137 et 600 font part de leurs impressions. Mais, entre fausses identités, désirs de vengeance et pulsions homicides, la nuit ne va pas du tout se dérouler comme prévu.

Plus trash, subversif et sauvage que jamais, Chuck Palahniuk réussit l’exploit de nous offrir un roman à suspense se déroulant entièrement pendant un gang-bang. Il poursuit au passage son exploration de la face obscure des sociétés bien-pensantes, sous l’angle, cette fois, de la pornographie.

 

Chuck Palahniuk est né en 1962. Il est l’auteur de neuf romans, parmi lesquels Fight Club (Gallimard, 1999), Monstres invisibles (Gallimard, 2003), Choke (Denoël, 2002) et Berceuse (Gallimard, 2004).


ISBN : 978-2-35-584118-7 • ISBN numérique : 978-2-35-584150-7 • Format : 14 x 20 cm • Nombre de pages : 212 • Prix public : 16,50 euros • Mise en vente : septembre 2012 • Interforum : 522 589 / Prix, dates de parution, éléments techniques, couvertures, photos et crédits non contractuels

La presse en parle

A propos de Snuff :

" Chuck et le porno. Le porno et Chuck. Une liaison inévitable qui s’avère être le couple parfait."
The Washington Post

" L'auteur de Fight Club retrace le tournage d'un film porno. Sordide et drolatique. "  Le Nouvel Observateur

"  Nul doute que ce nouveau Palahniuk va susciter la polémique. Misère sexuelle, consommation effrénée, refus des limites, nos sociétés en prennent un sérieux coup ! Télérama

" Chuck Palahniuk raconte l’industrie des films pour adultes de la San Fernando Valley, comme Dante décrivait les cercles de l’enfer de sa Divine Comédie."  GQ


" L’histoire d’une star du porno sur le retour qui se lance dans un dernier gang bang."  L’Express


" Les phrases courtes et les répétitives de l’auteur pulvérisent avec humour toutes ces icônes trash de la modernité. Inclassable. " Elle

 

Commentaires