presse

22 septembre 2016

Ali Land - Le Sang du monstre

Le Sang du monstre

Ali Land

Paru le jeudi 22 septembre 2016

Avec cette jeune fille mi-ange, mi-démon, l'Anglaise Ali Land dissèque subtilement les mystères de l'adolescence, entre douceur et cruauté. Captivant. (Paris Match.) 

Ali Land sait jouer avec le feu et surtout avec nos nerfs en toute subtilité. C'est monstrueux, mais on aime ça ! (Version Femina)

Ce premier roman donnera un coup de chaud à tous les amateurs de litté- rature noire. Bien noire, même. Dès le début du roman, Ali Land accroche le lecteur pour ne le relâcher qu’à la toute fin du livre. Un thriller psychologique à découvrir avant la fin de l’année. (Horizons)

 

25 août 2016

David Joy - Là où les lumières se perdent

Là où les lumières se perdent

David Joy

Paru le jeudi 25 août 2016

Un roman convaincant, tout en clair-obscur. Abel Mestre, le Monde. 

Avec Là où les lumières se perdent, longue et douloureuse quête d'un être déchiré tentant coûte coûte de se débarrasser des liens d'un sang considéré comme vicié, David Joy déroule un tragique et tumultueux polar, accessoirement mâtiné d'une boulversante love story. Un modèle de ce "rural noir" qui enflamme actuellement le polar américain. Philippe Blanchet, Figaro Magazine. 

9 juin 2016

Jacques Expert - Hortense

Hortense

Jacques Expert

Paru le jeudi 9 juin 2016

La fin vous foudroie sans crier gare. Au point de relire la dernière page plusieurs fois. Julie Malaure, Le Point.

 

Personne ne plonge avec autant d'acuité dans les histoires de disparition d'enfants, pour en faire de captivants romans. Qu'il place le lecteur dans la tête d'un kidnappeur ou d'une mère éplorée, le résultat est le même : on ne lâche pas le livre - et on cumule les dettes de sommeil. Vous avez dit serial-writer ? Clara Dupont-Monod, La Parisien Magazine. 

 

Plus envivrant que jamais. Livres Hebdo 

 

 

Jacques Expert est un manipulateur de grand talent. Un acrobate de l’émotion au style sobre et impeccable. Jamais d’outrance des sentiments, encore moins d’hystérie, la psychologie des personnages est un modèle de justesse. Entrecoupant son intrigue d’extraits de procès-verbaux de flics, de juges, de proches et de voisins, il oxygène cette histoire inspirée d’un fait reel et connecte, page après page, les fils d’une bombe à retardement. La deflagration finale est renversante. Le Figaro Magazine

 

9 juin 2016

Stig Holmås - Le Condor

Le Condor

Stig Holmås

Paru le jeudi 9 juin 2016

 "Sombre et lumineux à la fois, Le Condor est un alcool fort qui se déguste lentement. Un polar existentialiste qui emballe et surprend avec son dosage impeccable." Alexandre Fillon, Lire.